Empire > Eugénisme et Malthusianisme




1904 - 1914

LES DEBUTS DE L'EUGENISME

Fondation du Cold Spring Harbour Center For Eugenic Research.

Au début du 20ème siècle, des industriels comme Andrew Carnegie et John D Rockefeller virent une justification pour le capitalisme compétitif dans la 'survie du plus adapté' de Darwin. L'eugénisme serait sûrement l'étape logique suivante, permettant à l'homme de commander sa propre évolution dans une voie qui serait efficace et progressive.En 1904, l'Institution Carnegie fonda un centre de recherche génétique à Cold Spring Harbor, avec Charles Davenport comme directeur. Davenport tourna bientôt son attention à l'héritage humain. Avec de tels traits purement génétiques comme l'albinisme et la maladie d'Huntington, il a aussi tracé des conditions comme l'alcoolisme et 'l'imbécillité' par des lignées familiales. Il a prononcé que celles-ci étaient mendéliennes par nature.

Le mouvement eugénésique américain s'impliqua dans la législation pour limiter l'immigration à ceux qui n'étaient pas d'héritage anglo-Saxon ou nordique.

Le début du 20ème siècle vit les eugénistes mettre en doute la santé de la race allemande. Les spécimens 'plus pauvres' de la race' - les classes inférieures mal instruites, accablées par la maladie en particulier - avaient tendance à se multiplier plus que les 'meilleurs' spécimens. Des réformes sociales et des soins médicaux améliorés renforcèrent seulement le problème en aidant les moins convenables à réchapper et donc à l'arrêt de ce que Charles Darwin avait nommé la 'sélection naturelle'. Avec de telles craintes en mémoire, laSociety for Racial HygieneSociété pour l'Hygiène Raciale) fut fondée par Alfred Ploetz en 1905. Il serait juste de dire qu'initialement la Société n'était pas ouvertement raciste. En effet, Ploetz lui-même approuvait la race juive comme étant égale en mérite à la race Nordique. Bien que jamais grande en nombre, la Société grandit en influence, particulièrement dans les années après la Première Guerre Mondiale. (

Franklin Roosevelt épouse Anna Eleanor Roosevelt, sa 6ème cousine, le 17 mars. Le Président Théodore Roosevelt vient à New York pour remettre la jeune mariée. Ses idées libérales et son fort leadership aideront Franklin à choisir finalement une carrière dans le service public.

La Race Betterment Foundation (Fondation pour l'Amélioration de la Race) fut fondée au Michigan, aux Etats-Unis, par J.H. Kellogg renommé pour les cornflake, en 1906.

En 1907, Inspiré par les idées de Galton, la Eugenics Education Society (Société d'Éducation d'Eugénisme) du ROYAUME-UNI fut fondée dans le but explicite d'étendre la doctrine d'amélioration dans tout le pays. Galton devint son président honoraire en 1908. Le protégé de Galton, Karl Pearson, un statisticien d'originalité réelle, développa les idées du fondateur de mesure humaine et forma le Biometric Laboratory (Laboratoire de Biométrique) au University College à Londres dans les années 1890. Si Galton était un enthousiaste, Pearson était un fanatique - un froid mesureur calculateur de l'homme qui revendiquait être un socialiste, mais détestait le prolétariat. Son journal Biometrika devint influent, particulièrement aux Etats-Unis. En 1911 il devint le premier Professeur Galton d'Eugénisme à la London University, un poste créé conformément à la volonté de Galton. Le mouvement de Galton n'atteignit jamais le pouvoir législatif en Grande-Bretagne. L'histoire était différente aux Etats-Unis.

Avec le support financier des familles Harriman et Rockefeller, Charles Davenport établit le Eugenics Record Office (Bureau de Registres d'Eugénisme) à Cold Spring Harbour et nomma Harry Laughlin comme son directeur (1910).

 

Le psychologue Henry Goddard avait débuté le test d'intelligence Binet aux Etats-Unis au début du siècle. Cela a donné aux eugénistes une façon d'évaluer quantitativement l'intelligence et, plus particulièrement, de mesurer et définir les 'idiots', les 'imbéciles' et les 'crétins'. L'étude célèbre de Goddard de l'héritage d'imbécillité dans le pseudonyme de la famille 'Kallikak' fut publiée en 1912.

Le psychologue Harry Goddard a appliqué le test d'intelligence Binet aux immigrants à Ellis Island pour la première fois. A cette occasion 80 % de ceux testés furent notés suffisamment bas pour être considérés comme 'imbéciles' (considérant que le test - en anglais - a été administré à beaucoup qui parlaient très peu anglais, ce chiffre absurde fut postérieurement révisé à la baisse, mais pas beaucoup). Laughlin apparut plus tard comme témoin expert devant le Comité de Maison de l'Immigration et la Naturalisation et recommanda que des quotas soient introduits, limitant les nombres d'immigrants de groupes raciaux particuliers, indésirables. Des exigences à l'entrée rigoureuses étaient appliquées aux quelques chanceux. Les Juifs étaient perçus comme étant aussi inaptes que n'importe quel groupe et ainsi beaucoup de Juifs, s'enfuyant de la persécution raciale en Europe, se voyaient refusés d'entrer aux Etats-Unis selon des règlements essentiellement racistes.

La Législature de l'État de New York passe une loi le 24 avril incorporant la Fondation Rockefeller. L'énoncé de mission dit : "Pour promouvoir le bien-être de l'humanité dans le monde entier." Le gouverneur de New York William Sulzer approuve le la charte le 14 mai. Avec la Fondation fusionnée, John D. Rockefeller fait des cadeaux à la FR cumulant 35 millions de $, suivis une année plus tard avec 65 millions de $.

Sous l'influence de l'étude repère d'Éducation Médicale d'Abraham Flexner aux Etats-Unis et au Canada, la FR fait une subvention à la Johns Hopkins University pour étendre "à plein temps" son système modèle d'éducation médicale de base aux départements cliniques de médecine, chirurgie et pédiatrie. D'autres spécialités sont ajoutées plus tard. La santé devient une priorité de la FR à la première réunion du conseil quandFrederick Gates, le conseiller de longue date de John D. Rockefeller, soutient que "la maladie est le suprême mal dans la vie humaine."

 

1912-1914

Conférence internationale d'eugenisme à Londres. Vote pour une promotion internationale du mouvement. H.G. Wells prend en main la propagande en Grande Bretagne.

1907

Vote au Etats-Unis des premières lois de stérilisation des populations.

 

1924

 

Le Virginia Racial Integrity Act (Loi sur l'Intégrité Raciale de Virginie) fut adopté sur le conseil d' Harry Laughlin (le laboratoire d'Eugénique financé par les Harrimans et les Rockefellers) et fut finalement renversé et rayé des livres selon l'ordre de la Cour suprême Fédérale des Etats-Unis aussi tard que 1967.

 

 

 

1926

IBM fait une étude de population en Jamaique dont le thème est « le melange des races. »

1927

  Les scientifiques Americains découvrent pour la premiere fois plus de 20 ans plus tard, les travaux de Pavlov !

L'idée d'eugenisme est désormais démocratisée. Elle est enseignée dans les écoles, soutenue dans les institutions et préchée dans les lieux de culte des pays occidentaux.

1931

27 états américains avaient ordonné des lois de stérilisation pour permettre la stérilisation obligatoire de certaines catégories comme les faibles d'esprit et les idiots. Avant 1941, presque 36 000 individus aux Etats-Unis avaient été obligatoirement stérilisés conformément à de telles lois. La tendance s'étend: en quelques années un certain nombre de pays européens avaient suivi l'exemple avec la stérilisation obligatoire. Ceux-là incluaient non seulement l'Allemagne Nazie, mais aussi la Suisse et les pays scandinaves.

Le Docteur Cornelius Rhoads, sous les auspices de l'Institut Rockefeller pour les Enquêtes Médicales, infecte des sujets humains de cellules cancéreuses. Il continue plus tard à établir les installations de l'U.S. Army Biological Warfare dans le Maryland, l'Utah et le Panama et est nommé au Commissariat à l'Energie atomique américain. Là, il commence une série d'expériences d'irradiation sur des soldats américains et des patients d'hôpitaux civils.

1930

L'Encyclique « Casti Connubii » du pape Pie XI condamne l'eugenisme et les lois eugeniques amerciaines.

1932

L'Étude de Syphilis Tuskegee commence. On n'a jamais parlé de leur maladie à 200 hommes noirs diagnostiqués avec la syphilis, on leur a refusé un traitement et au lieu de cela sont utilisés comme des cobayes humains pour suivre la progression et les symptômes de la maladie. Ils meurent tous par la suite de syphilis, leurs familles n'ont jamais dit qu'ils pourraient avoir été traités.

Des subventions de la Fondation Rockefeller sont utilisées pour établir les départements de psychiatrie à plein temps dans l'enseignement d'hôpitaux et de facultés de médecine, y compris Chicago, Duke, Harvard, McGill, St. Louis, Tulane, Yale et Washington.

Hitler devient Chancelier de l'Allemagne. Il est ironique que, quand les Nazis sont arrivés au pouvoir en 1933, ils ont trouvé beaucoup de leurs idées sur la santé humaine déjà en place dans les communautés médicales et scientifiques de Grande-Bretagne et d'Amérique. Une loi de stérilisation eugénique fut ordonnée immédiatement, inspirée en partie par ce qui arrivait aux Etats-Unis. Avant les années 1940 environ 400 000 personnes avaient été stérilisées pour des raisons d'eugénique. Une bureaucratie entière fut établie : il y avait Erbklinik (cliniques génétiques), Erbgesundheitsgerichte (cours de justice génétiques), ErbsAmter (fonctionnaires génétiques).

En avril 1933, la première loi antisémite d'Hitler fut promulguée, enlevant tous les universitaires "non-aryens" de leur poste d'enseignement. La nouvelle loi enleva brusquement un quart des physiciens en Allemagne, y compris onze qui avait eu ou auraient des Prix Nobel, de leurs positions et de leur gagne-pain.

1934

Les Docteurs E. L. Chaffee et R. U. Light écrivent une monographie : A method for Remote Control of Electrical Stimulation of the Nervous System (Une méthode pour Télécommande de Stimulation Électrique du Système Nerveux)

Expériences dans l'Influence à Distance, livre par le Professeur soviétique Leonid L. Vasiliev. Vasiliev a aussi écrit un article, "l'Évaluation Critique de la Méthode Hypnogenique" concernant le travail du docteur I. F. Tomashevsky sur des expériences dans la contrôle à distance du cerveau.

Aux Etats-unis la propagande Hollywoodienne diffuse massivement le film « Tomorrow Children » pour légitimer la campagne eugenique de stérilisation de la population.

1935

L'Incident de Pellagre. Après que des millions d'individus meurent de la Pellagre sur un laps de temps de deux décennies, le Service de Santé publique américain agit finalement pour arrêter la maladie. Le directeur de l'agence admet qu'il avait su pendant au moins 20 ans que la Pellagre était causée par un manque d'acide nicotinique, mais avait laissé tomber puisque la plupart des morts sont arrivées dans des populations noires frappées de pauvreté.

En parallèle avec le programme d'eugénisme, les doctrines raciales nazies furent développées. Les Lois sur la Race de Nuremberg de 1935 ont été rédigées après la vaste discussion parmi des universitaires majeurs. Il peut être équitablement dit que, plutôt que de suivre leurs maîtres politiques, la profession médicale et l'établissement scientifique étaient des forces agissantes derrière des théories raciales Nazies. Il est difficile d'exagérer le degré auquel la science allemande dans la ligne du courant dominant a été impliquée. Des théories raciales, qui ont grandi des idées de la Société pour l'Hygiène Raciale et d'autres groupes, étaient devenues une partie intégrante de la vie universitaire allemande dans les années après la Première Guerre Mondiale.

Dans la communauté scientifique elle-même, beaucoup d'individus, certains d'entre eux les premiers partisans de l'eugénisme, sont venus à s'opposer au mouvement. Remarquables étaient les biologistes américains Herbert Jennings et T.H. Morgan et les biologistes britanniques J.B.S. Haldane et Julian Huxley. Le dernier était le petit-fils du grand ami de Darwin et l'avocat, T.H. Huxley et le frère d'Aldous, dont le chef-d'œuvre Brave New World (Le Meilleur des Mondes) satirise le mouvement de l'eugénisme.

1936

L'Allemagne est devenu le leader mondial de la politique eugeniste. Elle fait appliquer par la force la stérilisation et l'euthanasie des populations jugées inaptes à la reproduction. Davenport, Langhlin et Goethe sont envoyés en Allemagne par Rockfeller intérréssé par l'analyse des resultats des équipes du chancelier Hitler dans ce domaine.

Julian Huxley, frère d'Aldous, auteur du « meilleur des mondes » définit l'eugénique comme l'ensemble des méthodes visant à améliorer les races humaines. Son objectif est de compenser sur le long terme l'effet antisélectif des systèmes sociaux comme politiques des pays développés. À cette époque, le terme d'eugénique semble avoir eu une définition beaucoup plus sociale que génétique. Voir la malencontreuse terminologie "Darwinisme social"

1939

En Allemagne, la stérilisation des arriérés mentaux fut remplacée par une loi d'euthanasie. Maintenant les patients dans les cliniques psychiatriques pourraient être tués simplement pour des raisons d'eugénisme. Victimes de ce programme, tant adultes qu'enfants, recevaient des injections mortelles ou étaient gazés; dans les territoires occupés, ils étaient tués par les mêmes Einsatzgruppen qui tuaient les Juifs et les Gitans. Avant 1941, quand les protestations contre la politique de gazage des patients étaient devenues si grandes qu'Hitler donna l'ordre d'arrêter, environ 70 000 avaient été tués. Cependant, le meurtre par d'autres moyens a continué et a même eu lieu après la fin de la guerre.

En raison de la critique scientifique, l'Institution Carnegie retira le financement du Eugenics Record Office et le ferma en 1939. Cependant, c'était seulement à la libération des camps de concentration et la découverte du travail des hommes comme Mengele, qui finalement discrédita 'l'ancien' mouvement d'eugénisme.

Néanmoins, beaucoup de législation est restée dans les livres de loi. Les lois contre le croisement entre races dans des états américains divers ont été finalement abrogées par une Cour suprême fédérale étant encore en vigueur en 1967. En Suède, des stérilisations eugéniques ont continué jusqu'à 1976. Au total, environ 62 000 Suédois furent stérilisés au cours des 40 ans du programme, un peu enviable record du monde par personne.

Le frère de Julien Huxley, Aldous, a écrit Brave New World (Le Meilleur des Mondes) avec l'eugénisme des années 1930 en mémoire, mais son roman a une juste revendication de devenir la prophétie du 21e siècle. Car l'eugénisme est entré dans la clandestinité avec l'importation des Scientifiques Nazis après la Seconde Guerre Mondiale. Comme nous remarquons, l'eugénisme a été autrefois supporté en Allemagne par le financement de Rockefeller et al --mais le tollé des gens après la guerre le rendit impérativement profondément souterrain. Il est maintenant soutenu sur place et en secret.

 

1944

La première subvention de la Fondation Rockefeller d'un total définitif de 2 millions de $ est faite pour développer le Bureau de Princeton de Recherche de la Population, qui démontre des connexions entre la population et le développement dans le Tiers-Monde.

Friedrich Von Hayek publie "The Road to Serfdom" (la Route vers le Servage.)

 

Le "Programme F" est mis en œuvre par le Commissariat à l'Energie atomique américain (AEC). C'est l'étude américaine la plus vaste sur les effets sur la santé du fluorure, qui était le composant chimique clef dans la production de la bombe atomique. Un des produits chimiques les plus toxiques connus de l'homme, le fluorure, il est trouvé, cause des effets marqués défavorables au système nerveux central mais beaucoup d'information est foulée aux pieds au nom de la sécurité nationale à cause de la crainte que des procès saperaient la pleine production de bombes atomiques.

Expériences d'injection de plutonium humaines. On a demandé au Projet Manhattan d'injecter à un patient d'hôpital à Rochester ou à Chicago 1 à 10 microgrammes de plutonium et d'envoyer les excrétions à Los Alamos pour analyse. La première injection de plutonium humaine eut lieu le 10 avril 1945, sans le consentement informé du patient.

1946

En aprennant les projets scientifiques Internationaux concernant l'eugenisme, Albert Einstein , refugié aux Etats-Unis déclare :

"Il faut prevenir les humains qu'ils sont en danger de mort, la science deviens criminelle"


1948

Le Colonel E.E. Kirkpatrick de l'U.S. Atomic Energy Comission publie un document secret (le Document 07075001, le 8 janvier 1947) déclarant que l'agence commencera à administrer des doses intraveineuses de substances radioactives aux sujets humains.

La C.I.A. commence son étude du LSD comme arme potentielle pour l'utilisation par le renseignement américain. Des sujets humains (tant civils que militaires) sont utilisés et à leur insu.


Scientifique Paper Clip Kurt Rahr. Rahr était un criminel reconnu coupable avec un passé nazi étendu. En septembre 1947, il conduisit des expériences de contrôle mental à l'Arsenal Edgewood, où de telles expériences ont fleuri jusqu'à au moins 1966.

 

1949

L'Armée commença la pulvérisation étendue sur 239 villes américaines avec des bactéries et des pathogènes comme partie du test secret d'armes biologiques.

 

1950

  Les studios d'Hollywood étendent leur methodes de propagande à l'etranger

Burrhus Frédéric Skinner etudie les travaux de Pavlov et se penche sur la question du conditionnement par apprentissage et procède à des experiences sur des souris. Naissance du contionnement opérant.

Le Département de la Défense commence à planifier l'explosion d'armes nucléaires dans des régions désertiques et surveiller les résidants sous le vent pour les problèmes médicaux et les taux de mortalité.

Les Français ont conduit une recherche sur les armes infrasoniques. (De "The Road From Armageddon", (La Route d'Armageddon), par Peter Lewis, Resonance#13, p. 9-14)

La C.I.A. a amorcé des études dans des programmes sur le contrôle mental "en 1950, avec le Projet BLUEBIRD (OISEAU BLEU), rebaptisé ARTICHOKE (ARTICHAUD) en 1951. Pour établir 'une histoire de couverture' pour cette recherche, la C.I.A. finança un effort de propagande conçu pour convaincre le monde que le Bloc Communiste avait inventé de nouvelles méthodes insidieuses pour remodeler la volonté humaine; les propres efforts de la C.I.A. pouvaient donc, s'ils étaient exposés, être expliqués comme une tentative de ' rattraper ' le travail soviétique et chinois. Le promoteur primaire de cette 'ligne' était un Edouard Hunter, employé contractuel de la C.I.A. opérant sous la couverture d'un journaliste et, plus tard, un membre en vue de la société de John Birch."

"Hunter offrit 'le lavage de cerveau' comme l'explication des nombreuses confessions signées par des prisonniers de guerre américains pendant la Guerre de Corée et (généralement) NON-abjurées sur le rapatriement des prisonniers. Ces confessions prétendaient que les Etats-Unis avaient utilisé des germes de guerre dans le conflit coréen, une revendication que le public américain du temps trouva impossible d'accepter. Beaucoup d'années plus tard, cependant, les reporters d'investigation ont découvert que les spécialistes de germes de guerre du Japon (qui avaient créé une terreur incalculable sur les Chinois vaincus pendant la Seconde Guerre Mondiale) avaient été rassemblés dans l'appareil de sécurité nationale américain - et que la connaissance glanée des expériences de germes de guerre horrifiants du Japon A PROBABLEMENT ÉTÉ utilisée en Corée, juste comme les soldats ayant subi un 'lavage de cerveau' avaient indiqué.

Ainsi, nous savons maintenant que toute la frayeur du lavage de cerveau des années 1950 constituait une mystification de la C.I.A. perpétrée sur le public américain : le sous-directeur de la C.I.A. Richard Helms a admis autant quand, en 1963, il a dit à la Commission Warren que "la recherche du contrôle mental soviétique a constamment traîné des années derrière les efforts américains."

Max Theiler du Laboratoire de Virus de la Fondation Rockefeller gagne le Prix Nobel de médecine et de physiologie pour avoir développé le vaccin de la fièvre jaune.

La Fondation Rockefeller initie un soutien à grande échelle pour la recherche en génétique avec des subventions pour établir des centres et construire des départements d'université entiers à l'Institut de Technologie de Californie, Indiana, Texas, Colombie, Wisconsin, Chicago, Johns Hopkins, MIT, Stanford et d'autres, aussi bien qu'à beaucoup d'emplacements à l'étranger. John Foster Dulles devient président du conseil des administrateurs et sert jusqu'en 1952.

L'Armée a utilisé des avions et des pigeons voyageurs pour laisser tomber des plumes de dindon saupoudrées de spores de rouille de céréale pour contaminer des récoltes d'avoine, pour prouver qu'une "épidémie de rouille de céréale" pourrait être répandue comme une arme de guerre bactériologique.

Six attaques de guerre bactériologiques expérimentales par l'Armée US depuis un bateau, utilisant des Bacillus globigii et des Serratia marcescens avec des particules fluorescentes (sulfure de cadmium et zinc), formant à un moment un nuage d'environ deux miles de long tandis que le bateau voyageait lentement le long du littoral de la baie de San Francisco. Un des objectifs exposés de l'exercice devait étudier "les possibilités offensives d'attaquer une ville de port de mer avec un aérosol BW [guerre biologique] " proche du littoral. Des systèmes de surveillance sont placés partout dans la ville pour tester l'étendue de l'infection.

Le 29 septembre, les patients à l'hôpital de l'Université de Stanford à San Francisco furent trouvés être infectés par le Serratia marcescens. Ce type d'infection n'avait jamais auparavant été rapporté à l'hôpital. Onze patients sont devenus infectés et un est mort.

Selon un rapport soumis à un Comité du Sénat [2002] par un professeur de microbiologie à l'Université d'Etat de New York à Stony Brook : "une augmentation du nombre de Serratia marcescens peut causer la maladie dans une personne saine et une maladie grave ... dans les gens malades."

 

1951

Johnny Appleseed de LSD Alfred Hubbard essaye le premier du LSD. Un officier OSS dans la Seconde Guerre Mondiale, Hubbard a pris du LSD en 1951 et a continué à initier plusieurs individus en vue dans la recherche sur le LSD, y compris le docteur Humphrey Osmond, Myron Stolaroff et Aldous Huxley, lui donnant le titre "le Johnny Appleseed de LSD". (Lee, Martin et Schlain, Bruce, Acid Dreams (Rêves Acides), Grove Press, 1985, p. 44)

Vers 1951 Hubbard a fait ensuite un travail secret pour plusieurs agences, y compris la FDA et le FBI. Il a censément essayé (et a échoué) d'initier J. Edgar Hoover. Il présenta le LSD à beaucoup d'officiers d'intelligence de haut rang. Au début des années 1950, il a refusé une offre pour rejoindre la C.I.A.. (Lee et Schlain, p. 52). En tout, il est évalué que Hubbard a présenté le LSD à plus de 6000 individus. Il a travaillé jusqu'en 1965 à la International Foundation for Advanced Study (mal-nommée ici, je pense, comme la International Federation for Advanced Studies) (Fahey, Todd Brendan, The Original Captain Trips (Les Voyages Originaux du Capitaine)", High Times, novembre 1991)

Fahey décrit le travail d'Hubbard au SRI (Standford Research Institute) différemment, le plaçant avec le Projet d'Avenirs Alternatifs, qui cherchait à initier les leaders du monde politique et économique. Il a quitta le SRI en 1974 et décéda le 31 août 1982. (Fahey)

Le Département de la Défense commence des tests sur le terrain en plein air utilisant des bactéries pathogènes et des virus. Les tests durèrent jusqu'en 1969 et il y a le souci que les gens dans les secteurs environnants aient été exposés.

 

1952

Pendant le programme de contrôle mental MK-ULTRA de la C.I.A., John Lilly mit au courant la communauté du renseignement sur son travail pour cartographier les cerveaux d'animaux en utilisant des électrodes implantées. Il abandonna cette ligne de travail parce qu'il estimait que c'était contraire à la morale.

John Lilly étudia les effets des caissons de privation sensorielle et mit aussi au courant la communauté du renseignement avec son avancée. Lilly refusa de laisser quoi que ce soit de son travail être classifié finit par quitter l'Institut national de la Santé quand il constata qu'il ne pouvait pas travailler sans l'interférence du gouvernement

Projet Moonstruck, C.I.A. :

Implants électroniques dans le cerveau et les dents
Visée : Longue distance

Implanté pendant une opération de chirurgie ou subrepticement pendant un enlèvement
Gamme de fréquence : implant émetteur-récepteur de HF-ELF (Haute Fréquence – Très Basse Fréquence)
But : Pistage, contrôle du cerveau et du comportement, conditionnement, programmation, opérations secrètes
Base Fonctionnelle : Stimulation Électronique du Cerveau, E.S.B.

 

John C. Lilly, quand le directeur de l'Institut National de Santé mentale (NIMH) lui demanda de mettre au courant la CIA, le FBI, la NSA (l'Agence de Sécurité nationale) et les divers services secrets militaires sur son travail utilisant des électrodes pour stimuler directement le plaisir et les centres de douleur dans le cerveau, refusa. Il dit, "Le docteur Antoine Redmond, utilisant nos techniques à Paris, a démontré que cette méthode de stimulation sur le cerveau peut être appliquée à l'homme sans aide du neurochirurgien... Cela signifie que quelqu'un avec l'appareil approprié peut l'effectuer secrètement, sans signes externes que des électrodes ont été utilisées dans cette personne. J'estime que si cette technique est mise dans les mains d'une agence secrète, ils auraient le contrôle total d'un être humain et seraient capables de changer ses croyances extrêmement rapidement, laissant peu de preuve de ce qu'ils avaient fait.(De " Mind Control and the American Government ", par Martin Cannon dans Lobster#23, p. 2-10. Canon cite Lilly de son livre, , The Scientist (le Scientifique), Berkeley, Ronin publishers, 1988, aussi Bantam Books 1981. Recherche par Peter Lewis.)

Après une déclaration comme celle du docteur Lilly, combien de temps pensez-vous que cela prendrait aux agences, FBI, C.I.A., AGENCE DE SÉCURITÉ NATIONALE, etc… pour entrer en contact avec le docteur Redmond à Paris ?

Projet MK-ULTRA, CIA: Inspiré par le programme de lavage de cerveau de la Corée du Nord, la CIA débute les expériences sur le contrôle mental. La partie de la plus triste notoriété de ce projet implique l'octroi de LSD et d'autres drogues aux sujets américains à leur insu ou contre leur volonté, provoque plusieurs à se suicider. Cependant, l'opération implique beaucoup plus que cela. Financé en partie par les fondations Rockefeller et Ford, la recherche inclut propagande, lavage de cerveau, relations publiques, publicité, hypnose et autres formes de suggestion.

Drogues, électronique et électrochoc
Visée : courte portée
Fréquences : VHF HF UHF modulé à ELF
Transmission et Réception : production locale
But : Programmation du comportement, création de mentalités "cyborg"
Effets : transe narcoleptique, programmation par suggestion
Sous-projets : Beaucoup.
Pseudonyme : Projet Artichoke
Base Fonctionnelle : Dissolution Électronique de Mémoire, E.D.O.M. (Désinformation ???)

Quand le programme de contrôle mental de la C.I.A. fut transféré du Bureau de Sécurité au Personnel de Services Technique (TSS) en 1953, le nom changea de nouveau - en MKULTRA.... (Plus tard toujours, en 1962, la recherche de contrôle mental fut transférée au Bureau de Recherche et de développement (ORD); le projet cryptonymes reste non révélé. Qu'est-ce qui a été étudié ? Tout - incluant hypnose, conditionnement, privation sensorielle, drogues, cultes religieux, microondes, psychochirurgie, les implants de cerveau, et même ESP. Quand MKULTRA 'fuit' au public pendant les grandes enquêtes de la C.I.A. des années 1970, l'attention publique se concentra le plus lourdement sur l'expérimentation des drogues et le travail avec l'ESP. Le mystère enveloppe toujours un autre secteur d'étude, le secteur qui semble avoir le plus intéressé l'ORD: Psychoélectronique

Martin Cannon, The Controllers: A New Hypothesis of Alien Abduction (les Contrôleurs : une Nouvelle Hypothèse d'Enlèvement Alien ):

"Le programme MK ULTRA était un programme de modification de comportement secret exécuté par la C.I.A. au début des années 1950 - dans le but de trouver des façons de rendre les hommes plus suggestibles - et impliquant l'utilisation de douleur, de drogues et de l'hypnose sur des cobayes humains qui ne se doutent de rien."

La première personne à publiquement exposer l'utilisation par la C.I.A. de "douleur-drogue-hypnose" fut L. Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie, qui a écrit dans son livre de 1951 Science of Survival (la Science de la Survie) que c'était devenu si largement employé dans le travail d'espionnage que le temps où les gens auraient dû devenir alarmés était passé depuis longtemps.

"La déclaration de M. Hubbard s'est avérée vraie dans les années 1970, quand le programme de la C.I.A. est devenu connaissance publique après que la Loi sur la Liberté de l'Information ait permis aux investigateurs de documenter les expériences inhumaines et grotesques de l'agence sur des sujets humains. Le tollé s'ensuivant sur l'utilisation de drogues d'asservissement de l'esprit qui, combinées avec une décharge électrique, causa la mort ou la mutilation de nombres indicibles de gens, a établi des comparaisons entre la C.I.A. et les infâmes docteurs nazis et a mené aux auditions du Congrès dans le service de renseignements." - an40286@anon.penet.fi Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. (probablement de l'Organisation des Gardiens de la Scientologie)

L'employé du Service de Guerre Chimique de l'Armée, le docteur Frank Olsen est mort dans une expérience de LSD de la C.I.A. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Olsen développa des armes d'assassinat qui pourraient éviter les autopsies, y compris une gamme d'aérosols mortels dans des conteneurs de taille pratique, déguisés comme des déodorants, crème à raser et anti-insectes.

Le budget officiel de la C.I.A. a excédé 100 milliards de $, rien de cela n'était redevable au Congrès ou même au Président.

L'Armée U.S. lâche des nuages de gaz de sulfure de cadmium et de zinc sur Winnipeg, St. Louis, Minneapolis, Fort Wayne, la vallée de la rivière Monocacy au Maryland et Leesburg, en Virginie. Leur intention est de déterminer comment ils pourraient disperser efficacement des agents chimiques.

L'Armée de Terre des Etats-Unis a continué aussi à pulvériser des villes américaines avec des agents biologiques. Elle a testé seulement sur les sections de ghetto noirs de St. Louis et a pris des dispositions pour la surveillance de la police locale "pour réduire au minimum la possibilité de la perte d'équipement." L'Armée a annoncé "beaucoup moins d'intérêt et de curiosité publiques " pendant cet essai sur le terrain que dans Minneapolis.

Des expériences communes "Armée-Marine-C.I.A." sont conduites dans lesquelles des dizaines de milliers des gens à New York et San Francisco sont exposés aux germes aéroportés Serratia marcescens et Bacillus glogigii.

1953

  Allen Dulles alors avocat pour Sullivan & Cromwel LLP deviens le premier directeur de la CIA et lance le projet Mkultura suite aux découvertes de Skinner et en réponse à des utilisations supposés de techniques de contrôle mental qui auraient été faites par l'Union soviétique, la Chine et la Corée du Nord sur des prisonniers de guerre américains lors de la guerre de Corée. La CIA voulait développer des techniques similaires. L'agence voulait aussi être capable de manipuler des leaders étrangers et tentera d'ailleurs d'utiliser certaines de ces techniques sur Fidel Castro.

Les industries Pharmaceutiques sponsorisent les travaux sur le conditionnement opérant de Skinner en cherchant de nouvelles subtances psychotropes pour tester les renforceurs neuro-biologique des humains.

 


1954

 

INdustrialisation des vaccins. Les scientifiques Koprowski et Sabin testent massivement les vaccins contre la polio sur les continents Indiens et Africains. Koprowski teste son vaccin "CHAT" sur les populations de l'actuelle RdC.

Le Fonds pour l'Éducation Théologique - supporté principalement par la Fondation Rockefeller, fut établi au début des années 1950 comme une réponse à une crise perçue dans l'éducation théologique protestante. Pour encourager les diplômés d'université doués à considérer le ministère, une initiative sans précédent a été lancée en 1954 pour attirer des candidats prometteurs, mais par ailleurs indécis à l'éducation de séminaire. Commencé en affiliation proche avec l'Association Américaine d'Écoles Théologiques, le Fonds pour l'Éducation Théologique a grandi tant en portée qu'en taille pendant les quarante années suivantes. Jusqu'à présent près de 5000 bourses ont été attribuées et le Fonds peut compter parmi ses destinataires passés certains des éducateurs théologiques et clergé les plus éminents d'aujourd'hui.

La Fondation Rockefeller soutient le Projet Croissance des Familles Américaines, la première des études de fertilité nationales effectuée maintenant tous les cinq ans avec le soutien du gouvernement américain.


(Environ) Le docteur Louis West, ami avec Aldous Huxley. Ce fut Huxley qui suggéra que West combine le LSD et l'hypnose dans ses expériences. (Lee, Martin et Schlain, Bruce, Acid Dreams, Grove Press, 1985, p. 48)

West était un Commandant de Armée de l'air, président du Département de Psychiatrie d'UCLA, directeur de l'Institut Neuropsychiatrique, expert en hypnose.

West était un vétéran du programme de contrôle mental MKULTRA de la C.I.A. et a travaillé sur des techniques d'interrogation utilisant l'hypnose et le LSD. West a une fois tué un éléphant en surestimant grossièrement une dose de LSD (ailleurs, j'ai entendu dire que les tranquillisants requis pour calmer l'animal ont causé sa mort).

West a aussi étudié les prisonniers de guerre américains retournant de Corée pour les effets du lavage de cerveau. (Scheflin, Alan et Opton, Edouard Jr., The Mind Manipulators (les Manipulateurs de l'Esprit), Paddington Press Ltd, 1978, p. 149-50)

MK-Ultra Une expérience a eu lieu dans laquelle un "volontaire" de l'armée a été scellé dans une chambre de privation sensorielle pendant 40 heures consécutives. Dans la panique et la terreur, il est sorti en donnant un coup de pied à sa sortie et a pleuré irrésistiblement pendant un jour. Cela a abouti à un changement de politique : la boîte a été renforcée.

Morris K. Jessup a publié The Case for the UFO

La C.I.A., dans une expérience pour tester sa capacité d'infecter des populations humaines d'agents biologiques, lâche la coqueluche Hemophilus - obtenue de l'arsenal de guerre biologique de l'Armée - sur la Baie de Tampa, en Floride. Selon le dossier médical d'état de Floride, l'incidence de la coqueluche dans la Floride a triplé cette année.

L' Army Chemical Corps continue la recherche sur le LSD, étudiant son utilisation potentielle comme agent d'incapacité chimique. Plus de 1000 Américains participent aux tests, qui continuent jusqu'en 1958.

 

1956 L'Armée US lâche des moustiques infectés par la Fièvre Jaune sur Savannah, en Géorgie et le Parc Avon, en Floride. Après chaque test, des agents de l'armée, se faisant passer pour des fonctionnaires de la santé publique, testent des victimes pour les effets.

1957

Il a maintenant été documenté que des millions de doses de LSD ont été produites et disséminées sous l'égide de l'Opération MK-Ultra de la C.I.A.. Le LSD est devenu la drogue de choix dans l'agence elle-même et fut passée librement aux amis de la famille, y compris un nombre substantiel de vétérans OSS. Par exemple, ce fut le vétéran Grégoire Bateson de la Branche de Recherche et d'Analyse de l'OSS qui 'a initié le poète déglingué Allen Ginsberg à une expérience de LSD de la Marine américaine à Palo Alto, en Californie. Non seulement Ginsberg, mais le romancier Ken Kesey et les membres originaires du groupe de rock Grateful Dead ont ouvert les portes de la perception avec l'amabilité de la Marine. Le gourou de la ' révolution psychédélique ', Timothy Leary, entendit parler des hallucinogènes d'abord en 1957 par le magazine Life (dont l'éditeur, Henry Luce, reçut de l'acide du gouvernement, comme beaucoup d'autres formeurs d'opinion) et commença sa carrière comme un employé contractuel de la C.I.A.; 'À une réunion' de pionniers LSD en 1977, Leary a ouvertement admis, ' tout ce que je suis, je le dois à la prévoyance de la C.I.A. '. "[Michel J. Minnicino, "The New Dark Age The Frankfurt School and 'Political Correctness'"(" le Nouvel Âge de l'ignorance École de Francfort et ' Justesse Politique "), Fidelio, v1 #1]

Le programme MK-ULTRA avait mis six drogues en utilisation active. En février, Sid Gottlieb organisa l'essai sur le terrain de psilocybine pour l'injection à neuf résidents noirs au Centre de l'assistance aux toxicomanes à Lexington, au Kentucky. Les scientifiques ont alors mesuré leurs réponses psychologiques. À la fin de février, Dulles approuva l'application d'Ewen Cameron pour des expériences de contrôle mental à être administrées à l'Université McGill Montréal, financées par la Société pour l'Enquête d'Écologie Humaine, une organisation de la C.I.A. Cameron, le psychiatre le plus prestigieux en Amérique du Nord à l'époque, inventa les termes "depatterning" et "conduite psychique," pour décrire ce qu'il faisait aux gens. Il était aussi un partisan principal des lobotomies, ou "chirurgie psychique." Cameron commença le travail sérieux sur la privation sensorielle et créa une "chambre de sommeil." Ce dortoir vaguement allumé d'ENVIRON VINGT lits où les patients étaient drogués, subissaient des électrochocs et des lobotomies, a été mentionné par les infirmières comme "La Chambre des Zombies." Les expériences ont été conduites au Canada pour les tenir cachées et hors du territoire américain. Le gouvernement canadien était inconscient de ces activités.

En 1958, Le LSD est testé sur 95 volontaires aux Laboratoires de Guerre Chimique de l'Armée pour son effet sur l'intelligence.

1959

 

Le premier échantillon recensé du VIH fut recueilli à Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa), dans l'actuelle République démocratique du Congo .

Les expériences terrifiantes conduites par l'Armée et la C.I.A. à l'Arsenal Edgewood et à l'Université McGill empirèrent avec l'ajout de nouveaux produits chimiques : quinunclidinyl benzilate, ou BZ. Plus puissant que le LSD, les effets du BZ duraient trois jours. De temps en temps, les effets ont duré jusqu'à six jours. Entre 1959 et 1975, on a donné du BZ à environ 2800 soldats américains à l'Arsenal Edgewood.

José Delgado inventa le stimociever, une électrode de profondeur miniature capable de recevoir et de transmettre des signaux électroniques sur des ondes radio FM. En stimulant un stimociever correctement placé, un opérateur extérieur pouvait exercer un degré surprenant de contrôle des réponses du sujet.

1960

 

Stanley Milgram réalise son experience de psychologie qui vise à estimer à quel niveau d'obéissance peut aller un individu dirigé par une autorité qu'il juge légitime et à voir le processus qui mène à un maintien de cette obéissance; notamment quand elle induit des actions qui posent des problèmes de conscience au sujet. (contexte de guerre froide)

Industrialisation massive des postes à transistor. La Radio DIffusion se democratise.

MK-DELTA, C.I.A. :

Programmation subliminale électromagnétique réglée avec précision
Visée : Longue Portée
Fréquences : VHF HF UHF Modulé à ELF
Transmission et Réception : antennes de télévision, antennes de radio, lignes à haute tension, ressorts de matelas, modulation sur le réseau à 60 Hz.
But : programmation de comportement et d'attitudes dans la population générale
Effets : fatigue, sautes d'humeur, dysfonctionnement de comportement et criminalité sociale, sautes d'humeur
Pseudonyme : "Deep Sleep" (Sommeil profond), R.H.I.C.

Hal Puthoff, selon l'auteur Jim Schnabel (et confirmé par le docteur Puthoff), servi à la NSA au début des années 1960 pendant son tour avec la Marine, pas l'Armée comme McRae rapporta et resta plus tard comme civil. Rejoignit le SRI en 1971 comme spécialiste en physique laser. Servi comme officier dans la Marine de 1960 à 63 à Fort Meade.

Les grands titres annoncent "Khrouchtchev Dit que les Soviets Diminueront les Forces d'un Tiers; voit une 'Arme Fantastique '". (D'un article du même titre, par Max Frankel, "New-York Times", le 15 janvier 1960, p.1 comme cité dans "Tesla's Electro- magnetics and Its Soviet Weaponization" "Electro-magnétisme de Tesla et Son Application soviétique aux Armes ", papier de T. E. Bearden.)

La Fondation Internationale pour Etude Avancée est établie. Fondée par Myron Stolaroff et Paul Kurtz et placé à Menlo Park, en Californie. Étudia les effets du LSD et de la mescaline de 1961 à 1965.
(Anderson, Walter Truett, The Upstart Spring, Addison-Wesley Publishing, 1983)

La fondation offrait aussi la thérapie LSD pour 500 $ la session. À la fin de 1961, la fondation publia l'Expérience Psychédélique : un Nouveau Concept en Psychothérapie. (Stevens, Jay, Storming Heaven , Atlantic Monthly Press, 1987, p. 177-9)

Aussi impliqué avec l'IFAS étaient Alfred Hubbard, Vice-président Willis Harman , Charles Savage, Robert Mogar, James Fadiman et Ethel Savage; avec Hubbard fournissant censément les drogues (alors légales pour la recherche).

L'Assistant au Chef d'Etat-Major pour le Renseignement (ACSI) autorise le test sur le terrain du LSD en Europe et en Extrême-Orient. Le test de la population européenne a pour nom de code Projet THIRD CHANCE (TROISIÈME CHANCE); le test de la population asiatique a pour nom de code Projet DERBY HAT.

 

 

1964

 

Le projet Mkultura est rebaptisé Mksearch. Son but était de trouver un protocole infaillible destiné aux interrogatoires de personnes soupçonnées d'être des espions soviétiques et plus généralement d'explorer les techniques de contrôle mental.

Mao met en place sa politique de « l'enfant unique » dans le cadre du contrôle de la surpopulation qui deviendra un modèle pour grand nombre d'eugenistes.

 


1965

"Un projet aux Etats-Unis appelé Projet Pandora ... fut entrepris, dans lequel les chimpanzés furent exposés à des radiations micro-ondes. L'homme qui était responsable de ce projet dit, ' le potentiel pour manifester un degré de contrôle sur le comportement humain par radiation micro-ondes à bas niveau semble exister ' et il a vivement recommandé que les effets des micro-ondes soient étudiés pour des 'applications d'armes possibles". ("De"Electromagnetic Pollution: A Little Known Health Hazard. A new means of control?" (Pollution Électromagnétique : Un petit Risque pour la santé Connu. Un nouveau moyen de contrôle?") par Kim Besley, Grande-Bretagne, p 14. Recherche de Woody Blue.)

En 1965, Koslov, alors physicien à la Advanced Research Projects Agency (ARPA), suggéra à Charles Weiss, chef de la sécurité au Département d'Etat, qu'"un programme de recherche modéré et systématique " examine le "Signal de Moscou", qui fut causé par la radiation micro-ondes envoyée dans l'Ambassade américaine de Moscou. Ce programme se développa finalement dans le Projet Pandora, le premier programme de recherche de l'Amérique dans l'utilisation offensive possible de la radiation à micro-ondes anti-personnel non-ionisante.
(Steneck, Nicholas H., The Microwave Debate (Le Débat sur les micro-ondes), The MIT Press, 1984, p. 94-95)

Une arme "Rayon de la mort" a été développée par la Société McFarlane, décrite comme un accélérateur nucléaire à canon à électrons à rayons X modulé, pourrait être adaptée aux communications, télécommande et systèmes de guidage, télémétrie par radiation EM et rayon de la mort. McFarlane a prétendu que la NASA a volé le brevet d'invention en 1965. Annoncé au sujet d'auditions devant le Sous-comité de la Maison d'Appropriations du Ministère de la Défense Nationale, présidées par Rep. George Mahon (Democrate - Texas). (De "Hearing Voices" (Voix Entendantes) par Alex Constantine, Hustler, janvier 1994, p. 102-104, 113, 120, 134. Recherche par Harlan Girard.)

La C.I.A. et le Ministère de la Défense commencent le Projet MKSEARCH, un programme pour développer une capacité de manipuler le comportement humain à l'aide des drogues modifiant le cerveau.

Les prisonniers à la Prison d'État de Holmesburg à Philadelphie sont soumis à la dioxine, composant chimique fortement toxique d'Agent Orange utilisé au Viêt-Nam. Les hommes sont postérieurement étudiés pour le développement du cancer, qui indique que l'Agent Orange avait été un cancérigène suspecté tout le temps.

 

1966

 

La C.I.A. initie le Projet MKOFTEN, un programme pour tester les effets toxicologiques de certaines drogues sur les humains et les animaux.

L’armée de terre des Etats-Unis distribue le Bacille subtilis, variante du Niger, partout dans le système du métro de New York. Plus d’un million de civils sont exposés quand les scientifiques de l’armée laissent tomber des ampoules remplies de bactéries sur des grilles de ventilation.

Cleve Backster est un spécialiste de détecteur de mensonges qui aida à développer des techniques d’interrogation pour la C.I.A.. À partir de 1986, il dirigea une école d’instruction de détecteur de mensonges et la Backster Research Foundation à San Diego.

En février 1966, Backster enregistra ce qu’il croit être des réactions émotionnelles dans les plantes avec une machine de détecteur de mensonges. Appelé l’Effet Backster, la validité de ces phénomènes est toujours débattue.

Pendant les années 1930, la montée de l’Allemagne nazie au pouvoir totalitaire était bien en cours. Les signes d’alarme de la terreur à venir étaient ressentis par des nombres croissants des gens. Parmi eux était une jeune femme de grand courage et perspicacité. Charlotte Beradt enregistra et rassembla des rêves de personnes sur la domination de leurs vies par le gouvernement nazi; des rêves qui parlent des faits politiques douloureux de l’État Nazi naissant. Dans son essai à la fin du volume, publié en 1966, Bruno Bettelheim a fait remarquer que c’était une expérience choquante de lire ce livre de rêves et de voir comment les Nazis assassinaient efficacement le sommeil, “ forçant ses ennemis à rêver des rêves qui montraient que la résistance était impossible et que la sécurité reposait seulement dans la conformité.”

Je trouve très intéressant que ce livre ait été publié en 1966... Il est difficile de ne pas remarquer la comparaison au “Scénario d’enlèvement“ que nous théorisons avoir été introduit dans les esprits populaires via les Projets de Contrôle de l’Esprit du Gouvernement Secret. C’est une certitude que “l’expérience” d’enlèvement, est littéralement une contrainte des gens à rêver des rêves qui montrent que la résistance est ... impossible et que la sécurité se trouve dans la conformité. Et toute une religion “Nouvel Âge” a été construite autour de cela, le supportant, le promouvant et compensant ensuite pour cela avec l’idée d’”Ascension” en “retournant dans un endroit sûr.” Nous disons FUMISTERIE!

La Fondation Rockefeller aide à établir un centre pour la recherche de population à l’Université de la Caroline du Nord. Un soutien semblable suit pour Harvard, Columbia, l’Université du Michigan et d’autres.

1967


La C.I.A. et le Ministère de la Défense implémentent le Projet MKNAOMI, successeur de MKULTRA et conçu pour maintenir, stocker et tester des armes biologiques et chimiques.

 

 

1968

 

Eldon Byrd a publié un papier sur la télémétrie d’ondes cérébrales dans les “Proceedings” de la Conférence de Télémesure Internationale, 1972. Byrd : Scientifique en Physique au Centre d’Armes Navales de Surface, Laboratoire de White Oaks, Silver Springs, au Maryland (1968-inconnu, au moins 1981) Byrd décrit son travail avec des Armes Navales de Surface comme “ prédisant ce à quoi la guerre ressemblera dans l’avenir.”

Le Docteur Gordon J. F. MacDonald, conseiller scientifique du Président Lyndon Johnson, a écrit, “La perturbation de l’environnement peut produire des changements dans les modèles comportementaux.” Il se référait à la basse fréquence des ondes EM dans l’ionosphère affectant les modèles des ondes cérébrales humaines. (De son livre, Unless Peace Comes, a Scientific Forecast of New Weapons (À moins que la Paix ne vienne, une Prévision Scientifique de Nouvelles Armes), citées dans “Tyrannie Psychotronique ELF du Nouvel Ordre Mondial “, un papier par C. B. Boulanger.)

SPS : Projet de Satellite à Energie Solaire

En 1968, l’Armée des Etats-Unis a proposé des Satellites à Energie Solaire en orbite géostationnaire à environ 40 000 km au-dessus de la terre, qui intercepteraient la radiation solaire en utilisant des cellules solaires sur des satellites et la transmettraient via un rayon à micro-ondes à des d’antennes de réception, appelées rectennas, sur la Terre. Le Congrès mandata le Ministère de l’Energie et la NASA pour préparer une Évaluation d’Impact Environnementale sur ce projet, à achever avant juin 1980 et coûtant 25 millions de $. Ce projet était conçu pour construire 60 Satellites à Energie Solaire au cours d’une période de trente années à un coût entre 500 et 800 millions de $ (en dollars 1968), fournissant 100 pour cent de besoins en énergie des Etats-Unis en 2025 à un coût de 3000 $ par kW. À ce moment-là, le coût du projet était deux à trois fois plus élevé que le budget entier du Ministère de l’Energie et le coût projeté de l’électricité était bien au-dessus du coût de la plupart des sources d’énergie conventionnelles. Les sites rectenna sur la terre étaient attendus à prendre 145 kilomètres carrés de terre et écarteraient l’habitation par tous les gens, animaux ou même végétation. Chaque Satellite devait être de la taille de l’Île de Manhattan. [Ressemble curieusement au réseau HAARP, non ?]

La C.I.A. expérimente avec la possibilité d’empoisonner l’eau potable en injectant des produits chimiques dans l’alimentation en eau du FDA à Washington, D.C.

La C.I.A. a continué son travail sur le contrôle mental. Le docteur Robert Keefe, un neurochirurgien à l’Université Tulane, conduisit un travail en Stimulation Électrique du Cerveau (ESB). Les expériences impliquaient l’implantation d’électrodes dans le cerveau et le corps, avec pour résultat que la mémoire, les impulsions et les sentiments des sujets pouvaient tous être contrôlés. L’ESB pourrait aussi provoquer hallucinations, crainte et plaisir. “Il pouvait littéralement manipuler la volonté de l’homme, à volonté,” a dit Keefe.

Geo

rge Estabrooks, un autre scientifique, déclara au Providence Evening Bulletin que la clé pour créer un espion ou un assassin efficace est en créant un dédoublement de la personnalité à l’aide de l’hypnose, une procédure qu’il a décrit comme un “jeu d’enfant.” Estabrooks suggéra que Lee Harvey Oswald et Jack Ruby puissent avoir été contrôlés de cette manière.

1969

Charles Tart a étudié l’électrotechnique au MIT et a reçu un Doctorat en psychologie de l’Université de la Caroline du Nord. Appris la psychologie humaniste et expérimentale à l’Université de Californie, à Davis. A servi d’Instructeur en Psychiatrie à l’Ecole Médicale de l’Université de Virginie et comme Conférencier en Psychologie à l’Université de Stanford. Son travail a traité avec la métapsychologie, sommeil et rêves, hypnose et drogues psychoactives. [Tart, Charles, ed., ., Altered States of Consciousness (Etats de Conscience Modifiés), Anchor Books, 1969, couverture intérieure ]

Le docteur Robert MacMahan du Ministère de la Défense demande au Congrès 10 millions de $ pour développer, en 5 à 10 ans, un agent biologique synthétique à qui aucune immunité naturelle n’existe.

Neil Armstrong, diplômé de Purdue (B.S.A.E. ‘ 55) est la première personne à marcher sur la Lune.

Opération Often. La C.I.A. mena un certain nombre d’expériences bizarres en contrôle de l’esprit sous le nom de l’Opération Often. L’opération employait des médiums et des experts en démonologie en plus de l’assortiment normal des chimistes, biologistes et autres scientifiques conventionnels.

 

1970

 

Debut de la politique eugeniste de l'enfant unique en Chine.

Les couples ayant plus d'un enfants ne sont plus punis d'une amende mais emprisonnés.

Zbigniew Brzezinski, Directeur de la Sécurité Nationale du Président Jimmy Carter, a dit dans son livre, Between Two Ages (Entre Deux Âges), que le contrôle météorologique était une nouvelle arme qui serait l’élément clef de la stratégie. “La technologie rendra disponible aux leaders des nations principales une variété de techniques pour conduire une guerre secrète...” Il a aussi écrit “Des coups électroniques exactement prévus, artificiellement excités pourraient mener à un modèle d’oscillations qui produisent de relativement hauts niveaux de puissance sur certaines régions de la Terre ... on pourrait développer un système qui détériorerait sérieusement la performance cérébrale d’une très grande population dans des régions choisies au cours d’une période étendue.” [Cité dans le papier de Baker “ ELF Psychotronic Tyranny(Tyrannie Psychotronique ELF).]

Le financement pour l’agent biologique synthétique est obtenu sous H.R. 15090. Le projet, sous la surveillance de la C.I.A., est effectué par la Division des Opérations Spéciales à Fort Detrick, l’usine top-secrète d’armes biologiques de l’armée. La spéculation est soulevée que des techniques de biologie moléculaire sont utilisées pour produire des rétrovirus semblables au SIDA.

Les Etats-Unis intensifient leur développement “d’armes ethniques” (Military Review, novembre 1970), conçues pour cibler et éliminer sélectivement les groupes ethniques spécifiques qui sont susceptibles en raison des différences génétiques et des variations dans l’ADN.

Le Prix Nobel de la Paix est attribué au docteur Norman E. Borlaug, scientifique de terrain de la Fondation Rockefeller, pour son rôle central dans l’aide à la modernisation de l’agriculture dans le Tiers-Monde. Cet effort devient populairement connu comme la “Révolution Verte,” un terme inventé deux ans plus tôt par William S. Gaud, ancien directeur de l’Aide des Etats-Unis pour le Développement International (USAID). Dans un programme commun de 10 ans avec la Fondation Ford, plusieurs centaines de récompenses de recherche sont faites pour améliorer la compréhension de la population et les liens de développement dans les pays en voie de développement. Un programme pour la recherche sur les déterminants économiques et sociaux et les conséquences de la croissance démographique est annoncé. Les études se concentrent sur la recherche dans les politiques de population dans le Tiers-Monde.

 

 

1971

 

Hal Puthoff rejoint le SRI en 1971 comme spécialiste en physique laser.

Vers 1972 Hubbard fut engagé par Willis Harman, alors directeur du Centre de Recherches Éducatif de Politique au SRI pour être un agent d’investigation spécial, gagnant 100 $ par jour. Officiellement, il était un garde chargé de la sécurité, bien que ses devoirs réels incluaient l’espionnage sur la culture de la drogue, que Hubbard, un conservateur politique, dédaignait. Il resta au SRI jusqu’à la fin des années 1970. (Lee et Schlain, p. 198-9)

Selon Jack Sarfatti, une “opération de guerre psychologique secrète très, très perfectionnée et couronnée de succès exécutée par feu Brendan O Regan de l’Institut de Sciences Noétiques et feu Harold Chipman qui était le chef de station de la C.I.A. responsable de toute la recherche de contrôle de l’esprit dans le Secteur de la Baie dans les années 70.”

 

1972

 

Bush soutient financièrement Nixon pour developper la politique de l'enfant unique en Chine.

Richard Helms, alors directeur de la CIA ordonne la destruction des archives des projets Mkultura et Mksearch. Il est donc difficile d'avoir une compréhension complète de MKULTRA étant donné que plus de 150 sous-projets différents ont été financés dans le cadre de ce programme.

Dans les réserves de natifs americains, le gouvernement US procède à une campagne massive de stérilisation.

1974

Le National Security Study Memorandum 200 présenté aux dirigeants Americains décrit l'effet de la demographie mondiale future sur l'economie des Etats-unis et un phénomène d'explosion démographique dû à l'industrialisation de l'Orient et une surrévaluation des ressources par leurs prédécesseurs. Il devient alors question de surpopulation mondiale qu'il faudrait reduire d'un tiers....

Monroe Institute. Fondé et dirigé par Robert Monroe de 1974 jusqu’à sa mort en 1995.

Robert Monroe : Avait des contrats classifiés avec l’ U.S. Army Intelligence & Security Command (INSCOM) sur les ordres du Général Albert Stubblebine. L’Institut a étudié leurs techniques hemi-synchronisées pour voir s’ils pourraient augmenter la performance et la concentration des soldats. (Emerson, Steven, Secret Warriors (Guerriers Secrets), G.P. Putnam’ Sons, 1988, p. 103-104)

Le secteur principal de recherche au Monroe Institute implique l’utilisation d’un battement binaural pour causer des effets psychologiques différents. Un battement binaural est créé en utilisant un casque à écouteurs stéréo avec chaque haut-parleur émettant une fréquence légèrement différente. Le résultat est une tonalité à une fréquence entre les deux, qui cause prétendument le cerveau à être “entraîné” sur la fréquence, c’est-à-dire que les ondes cérébrales se règlent à la même fréquence.

Le conseil de Recherche national évalua Les revendications de l’Institut que la méthode pourrait être utilisée pour améliorer l’apprentissage. [National Research Council, , Enhancing Human Performance, Académie nationale des Sciences, 1988, p. 111-4]

“.. situé près de Charlottesville, en Virginie. Bob Monroe, l’auteur de beaucoup de livres sur des expériences hors du Corps, a longtemps eu des liens proches avec la C.I.A. James Monroe, le père de Bob, si je ne me trompe pas, a été impliqué avec la Société d’Écologie Humaine, une organisation façade de la C.I.A. de la fin des années 50 et années 60. Le Monroe Institute a fait la recherche sur l’étude accélérée et l’apprentissage des langues étrangères à l’aide des états de conscience modifiés pour la C.I.A. et d’autres organisations du gouvernement. L’intérêt du gouvernement dans plus de recherche radicale continuant à l’institut reste seulement une spéculation terriblement tentante. Des boîtes de stockage de documents officiels classifiés ont été vus à leur sortie de vente par correspondance situé à Lovingston, en Virginie.”
(Porter, Tom, Government Research into ESP & Mind Control (Recherche du Gouvernement dans l’ESP et le Contrôle de l’Esprit, Mars 1996) Le Monroe Institute a formé les visualisateurs du gouvernement de Fort Meade dans des expériences hors du corps. Courtney Brown a aussi passé cette formation, qui implique l’utilisation des bandes Hemisync de l’Institut. Ces bandes, qui fonctionnent en utilisant un battement binaural pour entraîner les ondes cérébrales, ont provoqué Brown a sentir qu’il quittait son corps et communiquait avec des Aliens. [Brown, Courtney, Cosmic Voyage, Dutton, 1996]

En 1974, Jack Sarfatti est Directeur d’un programme de physique au Esalen Institute. Il a été financé par Werner Erhard et Jean Lanier, un ami de Laurance Rockefeller. (Sarfatti, Jack, “Parsifal Effect” , La Matrice du Destin) Sarfatti a rencontré Puharich, Uri Geller et Ira Einhorn au ranch Ossining de Puharich. Einhorn a agi comme un agent littéraire pour Sarfatti et l’a emmené à Esalen

Groupe de recherche sur physique / conscience. C’est où tout cela a commencé en 1975. PCRG a été co-fondé par Jack Sarfatti et Michel Murphy au Esalen Institute à Big Sur, en Californie en 1974. Financé par Werner Erhard, Jean Lanier et feu George Koopman, le PCRG a entraîné la création de livres comme Space-Time and Beyond, le Tao de la Physique, les Maîtres de la Danse Wu Li, Cosmic Trigger (Déclencheur Cosmique) et The Roots of Consciousness (les Racines de la Conscience). Le groupe a inclus les physiciens et les auteurs, Fred Alan Wolf, Nick Herbert et Fritjof Capra, avec Saul Paul Sirag, Henry Dakin, Robert Anton Wilson, Uri Geller, Barbara Honneger, feu Brendan O Regan, George Léonard, Gary Zukav, Ira Einhorn et l’artiste Lynn Hershmann. Lauréat du Nobel, Brian Josephson, avec les physiciens David Finkelstein, Russell Targ, Karl Pribram, Henry Stapp, Phillipe Eberhard et Ralph Abraham, tous sont venus pour des visites plus courtes. Le groupe est maintenant ressuscité sur le World Wide Web vingt ans plus tard avec des visages tant nouveaux que vieux. Selon George Koopman, le PCRG fut l’inspiration pour le film Ghost.


La section virale du Centre de Fort Detrick pour la Recherche de Guerre Biologique est renommé Fredrick Cancer Research Facilities et est placé sous la surveillance de l’Institut National du Cancer (NCI). C’est là qu’un programme de cancer viral spécial est amorcé par la Marine américaine, soi-disant pour développer des virus cancérigènes. C’est aussi ici que les rétrovirologues isolent un virus auquel aucune immunité n’existe. Il est nommé postérieurement HTLV (Virus de Leucémie cellule-T Humaine).

 




1976

Kissinger, au nom de la finance internationale, accepte d'avancer des fonds à 13 pays du tier-monde pour subvenir à leur autosuffisance à la condition d'accepter les programmes eugenistes de stérilisation des populations. C'est la stratégie du « food for war » inspirée des idées de Malthus.

Vers la fin de 1976 jusqu’à 1977, Dale Graff, alors physicien avec la Division de Technologie Étrangère de l’Armée de l’air, donna un petit contrat à l’équipe de recherche du SRI. Graff voulait reproduire quelques expériences psi soviétiques faites dans des sous-marins, aussi bien que tester l’hypothèse soviétique que psi a été transmis via des ondes électromagnétiques ELF (extrêmement basse fréquence). Ce test a été conduit en juillet 1977, avec l’aide de Stephan Schwartz

Ancien officier Naval et chercheur psychique. Schwartz a aidé à procurer un sous-marin pour une expérience de juillet 1977 avec le SRI . Ces expériences ont inclus certains de la part Dale Graff de l’Armée de l’air.
( Schnabel, Jim, Remote Viewers: The Secret History of America’s Psychic Spies (Visualisateurs Distants : l’Histoire Secrète des Espions Psychiques de l’Amérique, Dell, 1997, p. 207)

Associé de recherche avec le Cognitive Sciences Laboratory (Laboratoire des Sciences Cognitives.)

Autour de 1976, Koslov, comme assistant scientifique au secrétaire à la Marine, était mis au courant sur des contrats divers que la Marine détenait, y compris un pour le SRI . La section décrivant le contrat au SRI était intitulé “ELF ET LE CONTRÔLE DE L’ESPRIT” (ELF signifie extrêmement-basse-fréquence). Censément, Koslov fut dérangé par le titre et annula le contrat avec le SRI. “Je ne crois pas que c’est la fonction de l’armée de supporter la parapsychologie.” (Wilhelm, John, “Psychic Spying?” (Espionnage Psychique?), “Washington Post” 7/8/77, B5)

Selon un autre récit, le titre était “Sensing of Remote EM sources (Physiological Correlates)”(“Perception de sources EM Distantes (Corrélations Physiologiques)”). Selon ce récit, Koslov pensait que le projet traitait du contrôle de l’esprit et examina le contrat plus en détail. Il constata qu’il traitait avec des recherches métapsychiques, ce qui le vexa aussi, et il ordonna au contrat d’être annulé. (Schnabel, Jim Remote Viewers, Dell, 1997, p. 206)

Soit Wilhelm paraphrasa et interpréta mal le section titre sur le briefing, soit l’histoire a été assainie quelque part le long du chemin avant d’atteindre le livre de Schnabel. Dans l’un ou l’autre cas, la Marine a continué à financer des recherches métapsychiques (Wilhelm, 1977) et a été un des plus grands financiers de la recherche liée au contrôle électronique de l’esprit

“Des analyses non publiées de littérature sur les effets biologiques des micro-ondes ont été diffusées au Congrès américain et à d’autres fonctionnaires discutant le cas pour le contrôle à distance du comportement humain par radar.” (Du Journal of Microwave Power, 12 (4), 1977, p. 320. Recherche par Harlan Girard.)

Christopher Bird a présenté un papier sur la radiesthésie et la capacité psychique des plantes à la conférence “Mind Over Matter” (L’Esprit au-dessus de la Matière) à l’Université de l’État de Pennsylvanie, fin janvier 1977, organisée par Ira Einhorn. D’autres participants incluaient Andrija Puharich et Thomas Bearden. (Levy, p. 189)

Peu après, Einhorn et la mafia psychique concentrèrent leur attention sur le contrôle ELF de l’esprit. (Levy, pg 190). Il suggère que son accusation de meurtre puisse avoir été une installation par la C.I.A. ou le KGB pour son intérêt dans des activités par l’Amérique et la Russie dans les secteurs de guerre psychique, la technologie de Tesla et le contrôle de l’esprit. (Levy, p. 242) Puharich dit que le travail d’Einhorn n’était pas assez important pour obtenir une telle réaction. (Levy, p. 308) la probabilité est qu’Einhorn, comme beaucoup d’individus impliqués dans COINTELPRO, était simplement un “idiot utile,” qui était aussi manipulé que ceux qu’il a cherché à manipuler.

Einhorn dirigea des séminaires à l’ Esalen Institute et fut impliqué avec le Groupe de Recherche de Physique/Conscience . Il a censément travaillé avec le Membre du Congrès Charlie Rose, un grand partisan d’études psychiques, sur des projets confidentiels.

Les auditions du Sénat sur la Santé et la Recherche Scientifique confirment que 239 secteurs peuplés avaient été contaminés avec des agents biologiques entre 1949 et 1969. Certains des secteurs incluaient San Francisco, Washington D.C., Key West, Panama City, Minneapolis et St. Louis.

 

1980

Erection en Amerique du monolithe enigmatique anonyme, le Georgia Guidestones, sur laquelle sont gravés en 8 langues différentes, ( l'anglais , le russe , l'hébreu , l'arabe , l'hindi , le chinois , l'espagnol et le Swahili ) 10 commandements pour un futur sombre : Une pierre est posée horizontalement sur le tout et l'on peut lire sur les 4 tranche de celle-ci

 

" Let These Be Guidestones to an Age of Reason" que je traduis par :

Laissez ces pierres être des guides pour un age de raison .

Chaque tranche est ecrite dans une langue différente , Babylonien ( écriture cuneîforme ) , Grec ancien , hieroglyphe Egyptien et en Sanskrit .


2001

Publication de la séquence "brute" d'ADN humain . A l'aube du XXIe siècle, notre genome devoile enfin ses codes... les "informations" dans les medias de masse ne parlent principalement plus que de consommation, de mode, de loisirs  et de sport.

 

 

 

 

 

Trouvé sur CulturalGangBang

John Davison Rockfeller : ploutocratie, philanthropie et eugénisme

rockefeller_j_d.jpg

C’est la teuf chez les illuminatis ! En effet, Exxon Mobil a encore explosé les bénefs avec un profit net de 11,68 milliards de la monnaie fiduciaire dominante, le dollar, pour l’exercice du second trimestre 2008. Le record mondial était auparavant à 11,66 milliards de dollars et détenu par… tintintintin… Exxon Mobil ! Chez les Rockfeller, on sait ce que ça veut dire le dépassement de soi.
Donc, comme l’occasion si prête, je vous invite à faire un petit tour du propriétaire de la plus grande dynastie financière contemporaine. Dans cet article, on se focalisera uniquement sur le début de l’empire au travers de son fondateur légendaire : John Davison Rockfeller. On attache sa ceinture, on présente son billet au contrôleur… et c’est parti.

William Avery Rockfeller Senior (1810-1906)
Le patriarche. Pas grand-chose à dire sur le zouave, à part que c’était un fermier et un escroc itinérant qui baladait sa roulotte, comme dans les westerns hollywoodiens, et tout et tout, pour vendre aux pauvres cons crédules sa camelote de médicaments miracles (pétrole dilué, huile de serpent). Flambeur invétéré et polygame, il abandonna lâchement sa famille pour faire du pognon sur les routes de l’ouest.

John Davison Rockfeller (1839-1937)
Ici commencent les choses sérieuses. John D. a très peu connu son papounet à cause de sa profession de marchand ambulant, ancêtre du télé-achat. Maman-gâteau, une baptiste fondamentaliste, l’éduqua avec l’idée que le devoir de tout chrétien était de faire des dons à l’église. N’importe quoi, eux ! Là où beaucoup de marmots rêvaient de devenir cow-boys ou shérifs, notre John D. fantasmait, déjà tout petit, sur le métier d’homme d’affaires. Pas normal, le môme. C’est à l’âge de douze ans qu’il a une révélation. Alors qu'il venait de gagner 1 $ après avoir travaillé dur, trois jours durant, pour un voisin à arracher des pommes de terre, il prêta à un fermier du voisinage, moyennant intérêt, son élevage de dindons. Celui-ci lui rapporta 3,5 $ de bénéfice. « Je compris, ce jour-là, qu’il est absurde de travailler pour l’argent : il faut que l’argent travaille pour vous »
En 1860, il se lança, avec un associé, dans le business de l’alimentaire via la création d’une maison de courtage. Très rigoureux dans les affaires et bénéficiant d’une réputation d’homme de confiance, John D. engrangea les pépettes avec brio. N’aimant pas se salir les mains, il déboursa 300 $ pour échapper à la conscription et évita ainsi la guerre civile de 1863. Néanmois, John D. saisit l’occasion pour vendre aux troupes fédérales du whisky à des prix usuriers. Il eut aussi l’idée d’investir ses profits dans des raffineries de kérosène, étant donné qu’une pénurie menaçait le ravitaillement en camphène de toutes les lampes à pétrole des États-Unis qui étaient produites dans le sud. L’argent s’amassa de façon spectaculaire sur le dos des soldats. La guerre offrait toujours de bonnes occasions aux opportunistes sans scrupules.
Un jour, il entendit parler d’Edwin Laurentine Drake, l’homme qui fora le premier puits de pétrole, et se rendit sur place pour examiner ceci de plus près. Visionnaire, il comprit de suite les formidables possibilités de l’exploitation pétrolifère et décida d’investir dans cette activité à l’avenir reluisant. Malheureusement, son associé était réticent, donc il racheta ses parts à hauteur de 72 500 $ et prit un autre camarade de joie, spécialiste des problèmes de pétrole.
En 1865, John D. racheta les parts de tous ses actionnaires et fonda la célèbre Standard Oil Company. Les couts à l'entrée étaient bas et le marché en excès produisant beaucoup de gaspillage. Il sentit l'inefficacité des petites entreprises, qui pour survivre, faisaient baisser les prix en dessous des couts de production et gênaient les plus grosses entreprises comme la sienne. Il inventa le principe de l’intégration verticale. Il s’agit de posséder tous les maillons de la chaine d’une activité : la source, la production, le transport et les autorités. Là où Standard exerçait, tous les gouvernements et entreprises de transports tombaient sous sa coupe. Avec la patience d’un mammouth en hibernation, John D. bâtit son empire brique par brique jusqu’à mettre sous son joug tous les pétroliers des États-Unis. La petite bébête qui monte, qui monte et qui fait guili-guili à coup de millions de dollars en corruption.
En 1880, Standard contrôlait 95 % du pétrole des États-Unis et 70 % du marché de la pieuvre se situait en Europe et en Russie et était le seul producteur de kérosène dans le monde. Ce monopole lui permettait de contrôler les prix et la surproduction. Il ne restait plus qu’à l’ogre d’accaparer les raffineries de pétrole. Ainsi, il organisa la « South improvement Cy », mais le projet sera décrété antidémocratique et John D. dut battre en retraite. Ne s’avouant pas vaincu, il décida de s’y prendre autrement. Il fit pression sur les raffineries pour les racheter contre argent et actions dans sa société. Il commença par les états de New York et de la Pennsylvanie et posséda toutes les raffineries de ces États. Cependant, la législation des États-Unis interdisait aux hommes d’affaires d’exercer des activités en dehors de l’état de leur domicile. Le problème fut résolu aux mains des juges qui réussirent à contourner les lois fédérales. La Standard Oil prospéra et toutes ses possessions furent regroupées en 1882 dans la Standard Oil Trust, qui effectivement était une société géante. Les actionnaires de la Standard Oil Company déléguèrent les activités de l’entreprise aux mains de neuf hommes de confiance, dont Rockfeller Himself. Le siège fut installé à New York.
Après avoir pataugé dans le pétrole, Rockfeller s’attaqua à l’automobile puis à l’aéronautique, multipliant au fil du temps considérablement sa fortune.
En 1902, on évalua que Rockfeller possédait à lui seul les deux tiers de la production mondiale de pétrole, 1/500 de toutes les richesses yankees et 1/2000 de la richesse mondiale. À la suite d’une série de poursuites fédérales concernant la loi antitrust, le monstre de Rockfeller fut démantelé et scindé en 34 parties dont les plus connus sont Conoco, Chevron, Esso et Mobil. La famille Rockfeller conserva tout de même le contrôle de toutes les sociétés de l’empire, ce qui revint au même. Quant au reste du globe, les lois antitrusts n’existaient pas.
Il prit sa retraite en 1896 en étant l’homme le plus riche des États-Unis et l’un des plus puissants du monde. Il est considéré comme l’homme le plus riche de tous les temps avec une fortune de 200 milliards de dollars actuels (pour l’époque c’est considérable, je ne pourrais même pas vous dire avec quel coefficient on pourrait multiplier ce chiffre pour qu’il concorde à 2008).
John D. croyait au bienfait de la démocratie, mais en tant que fable utile pour les bouseux. Il institua une formidable propagande à l’aide de Ivy Ledbetter Lee, le père de l’industrie des relations publiques, puis ensuite d’Edward Louis Bernays, l’homme qui lui donna ses lettres de noblesse, pour promouvoir les fantastiques légendes des bienfaits de l’industrialisation et du mythe du milliardaire philanthrope. Et tout ça, bien sûr selon les contes hollywoodiens, sans aucune corruption, malversation, répression, malhonnêteté ou tricheries de toutes sortes. Ben, non, voyons !
John D. donna environ 600 millions de dollars pour fonder l’université de Chicago, l’institut Rockfeller pour les recherches médicales et la fondation Rockfeller, destinée à promouvoir le progrès scientifique dans le monde. Ainsi qu’à différentes églises, hôpitaux, écoles, etc. Il avait l’habitude de se balader avec des pièces de dix cents qu’il jetait en aumône aux badauds.

Bakou et la Russie tsariste
Bakou est une petite ville au bord de la mer Caspienne, tout prêt de l’Afghanistan. À l’époque de notre intéressé, la moitié du pétrole de la planète provenait des gisements de Bakou.
En 1880, un boom pétrolier se produisit dans cette région, sous l’initiative des frères Nobel de Suède et des Rothschild de la branche française. John D. a déjà des billes, que dis-je, des calots, en Russie. Il fait tout en son pouvoir pour stopper la production et de s’en emparer. Le tsar Nicolas II refusa de céder aux caprices de l’homme d’affaires en restant loyal envers les Nobel et les Rothschild. Les champs de Bakou deviendront la cible d’attentats.
Bakou deviendra rapidement le centre stratégique crucial de la géopolitique de l’époque et appartint en 1913 à la Russie suite au traité de Golestan. La Turquie tenta de s’en emparer en 1914, trouvant sur son passage l’armée russe et l’Arménie. On connait la suite de l’histoire pour les Arméniens. L’empire Rockfeller mettra la main dessus après l’effondrement de la Russie tsariste. D’importants réseaux d’affaires reliaient l’élite de Wall Street à la Russie à la fin du 19 ° siècle. En fait, Rockefeller et ses collègues n’allaient prendre aucun risque. Ils financèrent et armèrent les deux côtés de la révolution bolchévique. Quand la révolution Russe se stabilisera autour de Staline au début des années 20, celui-ci fera cadeau de Bakou à un collègue et partenaire d’affaire de Rockefeller, un certain Averell Harriman, dont une des banques, la Brown Brothers Harriman était présidée par Percy Rockefeller.
Hitler rata l’occasion de s’en emparer alors qu’on la lui offrait sur un plateau d’argent. Ah oui, j’oubliais une petite chose. Pour transporter les ressources extraites de Bakou vers l’Asie, on doit traverser l’Afghanistan !

La petite passion de John Davison
Là où son Alter-ego Lionel Walter Rothschild se passionnait pour la zoologie, en particulier pour la collection d’oiseaux et de papillons, John D. cultivait une passion d’une tout autre nature.
Il acheta une église à son pasteur Baptiste, Thomas Dixon, qui se rendit célèbre par une vingtaine d’ouvrages à la gloire du Ku Klux Klan. En 1902, il finança la création du « General Education Board » qui aura pendant près de quarante ans une très forte et controversée influence raciste sur les institutions scolaires américaines. La même année, John D. et Averell Harriman firent un don de 11 millions de dollars au Cold Spring Harbor Laboratory. Cet institut sera construit sur un terrain appartenant aux frères Dulles (John Foster et Allan, futur créateur de la CIA et propriétaire d’United Fruit), et sera le tout premier laboratoire d’études eugénistes. C’est de là qu’apparaîtront les toutes premières lois de l’hygiène raciale. Enthousiaste, Rockefeller créa ensuite en 1909 un laboratoire d’Eugénisme sur un lopin voisin appartenant à Averell Harriman. Puis, en 1910, il finança et organisa l’Association pour la Recherche Eugénique. Et encore, la même année, l’Office des Données Eugéniques. C’est une passion ! En 1911, son ami et avocat John Foster Dulles résuma ainsi la science eugéniste : « en éliminant les membres plus faibles de la population, une race plus pure pourra être créée ».
C’était de ces instituts eugénistes américains que migreront vers l’Europe les thèses de la pureté de la race. En 1928, Rockefeller fonda en Allemagne l’Institut Kaiser Wilhelm d’Eugénisme, d’Anthropologie et d’étude de l’Hérédité Humaine. Parmi les sommités qui dirigeront les recherches de ce laboratoire, on retrouva les noms de Josef Mengele et Otmar Verschuer.

Apartheid et Eugénisme :


La traite des Blancs :


L'empreinte de l'eugénisme sur l'époque

Trouvé sur culturalgangbang.

L'histoire de l'eugénisme intéresse peu. Une histoire qui gène tout le monde, une histoire oubliée, riche en alliances inédites. Qui s'éloigne du mythe officiel d'un mal absolu naissant spontanément du cerveau d'Hitler.
Une histoire que ferait bien de connaître les politiques tentés à nouveau d' "améliorer la race" en prônant le métissage obligatoire, le mélange forcé, et l'euthanasie des inutiles - vieux et malades.

Parcourons ensemble le petit livre passionnant qu'André Pichot a écrit à ce sujet: La société pure.

Voici une bref géographie historique de l'eugénisme.

L'eugénisme va se développer parallèlement au darwinisme et à la génétique.
Une grande peur va en effet planer dans certains milieux du début du XXème: si la sélection naturelle n'opère plus dans nos sociétés civilisées, la race est en voix de dégénérescence, il faut donc établir un processus de sélection artificiel, il faut "sauver l'espèce".
C'est en 1907 qu'est voté en Indiana la première loi eugéniste, suivi par d'autre... L'Europe n'a pas encore franchi le pas, mais en Angleterre des associations militent pour l'instauration de l'eugénisme, et les grands théoriciens de l'eugénisme seront anglais ( Galton, Pearson etc..) mais ne parviendront jamais à entrainer leur gouvernement dans cette voie.

Aux états-unis, berceau de l'eugénisme donc, on essayent de théoriser l'hérédité du nomadisme, du génie, de l'alcoolisme, des maladies ; l'hygiénisme de Pasteur s'opposant à l'eugénisme qui voudrait voir en chaque maladie une tare congénitale. De riches magnats financent les centres de recherches. Sans ces milliardaires, ces théories n'auraient jamais pu avoir un tel succès.

Les politiques suivent les avis des chercheurs et commencent à légiférer. Ils interdisent d'abord les mariages interraciaux, ceux des alcooliques, des anormaux, des épileptiques...

On se met ensuite à stériliser.
La machine est lancée, bistouri et violence au menu.
Castrés, les syphilitiques, les condamnés à vie (on ne sait jamais), les débiles mentaux, les dépressifs, les diabétiques, les hémophiles...
On émascule à la tête du client... Bizarrement se sont les pauvres qui sont touchés (pour la petite histoire, un grand eugéniste américain était lui-même épileptique).

Faisons une pause vidéo, se sont exactement les mêmes théories eugénistes qui se cachent derrière ce petit extrait tiré d'une comédie qui entend démontrer qu'en laissant les "beaufs" se reproduire, le monde court à sa perte.




Le boom de la castration aux états-unis se situe dans les années... 30.
De tous les états, c'est la Californie qui est à la pointe de l'eugénisme et qui entretiendra des rapports étroits avec les eugénistes nazis. 19042 stérilisations en 1949.

En Europe, on répugne d'abord à stériliser son monde.
Se crée alors les écoles de surdoués, c'est l'eugénisme dit "positif".
Dans les années 30 certains pays d''Europe décident d'imiter les Etats-Unis, aidés par la bienveillante fondation Rockefeller -très impliquée dans le développement de l'eugénisme - qui soutient les travaux d'eugénistes européens.

La société française d'eugénique n'a eu que peu de succès puisque la France n'a jamais connu de législation eugénique, en partie grâce à son attachement aux travaux de Pasteur.
Sous Pétain, la fondation d'Alexis Carrel (qui servit de tête de turc à tout une administration médicale qui maltraitait les malades mentaux) fut hébergée par la fondation Rockfeller, Vichy ayant "oublié" de mettre des locaux à sa disposition...

En URSS, des organisation eugénistes se sont aussi créées. "L'eugénisme bolchévique" était né. Il rencontre une vive opposition, on tente alors un eugénisme lamarckien, la race supérieur, c'est le prolétaire, on propose d'inséminer des femmes sélectionnées... Staline s'y oppose...
On tombe de Charybde en Scylla: la doctrine officielle se sera Lyssenko.

Détail amusant: un certain Muller, opposant à Lyssenko, chassé d'URSS, sera financé aux États-Unis et son projet y verra le jour après sa mort: une banque de sperme de grands hommes.
En revanche, son idée d'utiliser des animaux comme mère porteuse n'est toujours pas à l'ordre du jour... Patience...

L'Allemagne à présent...
Comme vous le constatez, Hitler n'a pas sortie l'eugénisme de son chapeau.
Krupp, le fils du riche industriel avait fait en sorte de promouvoir l'hygiène raciale depuis le début du siècle. La Fondation Rockefeller va ensuite largement financer les travaux des eugénistes allemands (dont certains étaient socialistes).

En 1927, des eugénistes, dont Richard Goldschmidt (contraint ensuite d'immigrer au USA), réussirons presque à faire passer une première loi eugéniste.
Les nazis à partir de 34 légifèrent et stérilisent les débiles mentaux congénitaux, les schizophrènes, les maniacodépressifs, les épileptiques, ceux atteint de la chorée de Huntington, les aveugles, les sourds, les malformés.
Seulement, cette loi a simplement été calquée sur la législation californienne.
Il est vraisemblable qu'elle serait passée sous la pression des associations eugénistes sans avoir besoin d'Hitler,
Elle existait déjà en Suisse, au Danemark et au Canada. En suède, ça continuera jusque dans les années 60, il y aura 60000 stérilisation eugénistes entre 35 et 76.

On remarquera aussi que cette loi était moins "dure" que les lois américaines puisqu'elle ne visait que les maladies supposées héréditaires, et pas la criminalité.

La spécificité allemande sera la création de Lebensborn, fondés par Himler, des fermes humaines de production et d'élevage d'enfants "Aryens". Dont la seule équivalence historique serait peut-être à chercher du coté des haras esclavagistes américains.

Les allemands ont aussi donné dans l'euthanasie (état nazi?), cher aux progressistes de ce début du XXIème siècle. Les médecins, déjà à l'époque, donnaient leur accord.
Hitler, là encore, n'avait rien inventé, des sociétés qui faisaient la promotion de l'euthanasie avait déjà fleuries un peu partout aux Etats-Unis et en Europe, il n'a fait que mener des idées à leur terme.
En 24 on déposait un projet de loi dans ce sens au Danemark, de même qu'au parlement du Nebraska en 37..

En Allemagne pourtant, ça s'accéléra durant la guerre, secrètement ils vidèrent les hôpitaux psychiatriques, nom de code : opération: T4.

Seulement, des médecins, des familles et l'église catholique (déjà) protestèrent.
L'évêque de Münster, Clemence August von Galens dénonça en aout 41 l'extermination des malades psychiatriques et porta plainte pour meurtre. On n'osa pas arrêter l'évêque, les centres furent fermés, mais les prêtres qui avaient diffusé son sermon furent déportés.
On continua néanmoins à euthanasier les enfants malformés et puis on finira par reprendre les euthanasies de façon "sauvage", moins systématiques et plus variées .

Etrangement après-guerre, on cherchera toujours à minorer le chiffre de ces victimes là du nazisme. Les exécutants furent très légèrement ou pas du tout condamnés. Il est vrai que l'eugénisme se garde bien d'être incorporé à la définition de ce qu'est un "crime contre l'humanité". Et puis les victimes étaient allemandes, malades...

Les responsables nazis calculèrent un gain de 885439800 marks par rapport à une espérance de vie de dix ans... Tremblez petits vieux de notre temps, certains génies à l'ubiquité nomade se livrent à l'instant même à de pareils calculs... Et salivent en pensant aux points de croissance qu'on pourrait gagner...


Epilogue : la fondation Rockefeller s'est convertie dans le contrôle de la population mondiale, l'eugénisme ayant été invalidé par la génétique moléculaire. La terre est à présent menacée par l'homme, la terre dégénère, il faut la sauver... Retrouver une terre pure... Toujours la même chanson.

Aujourd'hui, je pense que je serais morte. Une nouvelle extermination tuerait deux fois plus d'enfants, parce que les êtres sont devenus plus mous, et parce que la terre est polluée. On ne survivrait plus en mangeant des feuilles.

Misha Defonseka dans un entretien au nouvel Obs


Je vais m'arrêter là, lisez ce livre, notre société fait l'autruche quand il s'agit d'évoquer cette question de l'eugénisme, c'est la boite de Pandore de la modernité, une idéologie qui a considérablement imprégnée nos mœurs à notre insu.




 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :